conseillère Filhet-Allard

Notre ENGAGEMENT

vous conseiller
avant de vous assurer

Notre ENGAGEMENT

Optimiser vos contrats
pour protéger vos vulnérabilités

Notre ENGAGEMENT

Assurer la parfaite
couverture de vos risques

rejoignez-nous consulter nos offres

Chiffres clés

208
millions d’euros
de chiffre d’affaires en 2018

accès client
« Retour au sommaire du Zoom

RISQUES CLIMATIQUES : 2,2 milliards d’euros de pertes annuelles pour la France

Avec plus de 11 500 morts et plus de 375 milliards de dollars, 2017 a été l’année la plus dévastatrice, en raison des conditions météorologiques extrêmes dans le monde. La France occupe le 18e rang, selon la Fondation allemande Germanwatch. Notamment à cause de la meurtrière tempête Xynthia…

En moyenne, 1 121 décès sont constatés chaque année en France suites aux intempéries climatiques. Le coût de cet aléa s’élève à 2,2 milliards de dollars de pertes annuelles sur une période de 20 ans, de 1998 à 2017. Ces données ont été publiées par la fondation Germanwatch sur la base des chiffres produits par MUNICH RE, en décembre 2018. Son indice mondial des risques climatiques place la France au 18e rang des pays les plus vulnérables aux intempéries extrêmes.

 

Dans ce classement, l’Allemagne se situe au 25e rang (474 décès, 3.9 Milliards $), l’Italie au 28e rang (1005 et 1.46€), l’Espagne au 34e rang (695 et 0.9€) et le Royaume-Uni au 60e rang (152 et 1.8£).

Ce sont les plus importantes pertes jamais enregistrées. En effet, au total, en 2017, 11 500 personnes sont mortes des suites de phénomènes météorologiques extrêmes et les dommages économiques se sont élevés à environ 375 milliards de dollars et sur 20 ans on totalise plus de 3.500 milliards de pertes économiques.

Les ravages dus aux tempêtes…touchent en premier les pays pauvres.

En vingt ans, plus de 526 000 personnes ont été tuées au cours de 11 500 épisodes météorologiques extrêmes et notamment des tempêtes ou cyclones tropicaux concernant les pays les plus pauvres (Porto Rico, Honduras, Sri Lanka, Île Dominique) mais aussi les économies industrialisées et émergentes (Thaïlande, Vietnam, etc).

Les États-Unis ne sont pas épargnés (12ème rang) avec un coût économique de 48,7 milliards de dollars par année.…

Personne n’est donc plus à l’abri du dérèglement climatique qui ne fera que s’accélérer…

L’impact sur l’achat des couvertures d’assurance climatiques n’est donc pas à négliger sur les prochaines années. La gestion de ces risques va devenir de plus en plus centrale au sein des programmes internationaux d’assurances impliquant des filiales et des expositions importantes dans les zones géographiques concernées.

Article publié le 23 mai 2019